développe ton propre business en ligne, en partant de zéro

Le cocktail du nomade digital

Ah, être « digital nomad » ! Ou nomade digital, en bon français… Est-ce que ce n’est pas LE mode de vie derrière lequel tout le monde court, en ce moment ? Avec la pandémie, l’obligation du télétravail partout où c’était possible, on a dû tester.

Mais attends, juste un instant. Avant de plonger dans le vif du sujet, je fais un petit détour… Plus assez de prospects ? Pas envie de démarcher ta famille, tes amis ? Peur de devenir ce gros lourdaud qu’on évite ?  Comme je te comprends ! 

Et pourtant, il faut bien élargir ton réseau, si tu veux faire prospérer ton business et atteindre l’indépendance financière…  Alors, comment faire ?

Arrête de courir après les gens, ils auront juste envie de te fuir ! Laisse venir à toi ceux qui te cherchent. Choisis avec qui tu veux travailler ! 

Bertrand Kervella propose justement une formation intéressante, pour que, toi aussi, tu puisses appliquer le Marketing d’Attraction. Et attirer à toi les prospects qui te cherchent…

Comment attirer 600 prospects par mois

Ainsi, tu ne parleras qu’aux bonnes personnes, qu’à des gens déjà intéressés par ton offre. Sans t’épuiser à essayer de convaincre tout le monde.

Revenons à nos moutons !

Les débuts de mes envies de digital nomad

Il a fallu t’organiser, te faire un coin bureau à la maison. Faire le deuil de ce que tu aimais bien : les collègues, la machine à café, les discussions de couloir. On a découvert de nouveaux avantages : moins de temps perdu et d’énervement dans les transports. Moins d’interruptions intempestives. La possibilité de faire une petite pause quand j’en ai besoin,…

De plus en plus, l’idée a fait son chemin. Si je peux travailler depuis la maison, pourquoi pas depuis ma maison de vacances ? Certains l’ont fait. Puis depuis l’hôtel, un café, une terrasse. Selon ce que tu fais, c’est faisable… Là, par exemple, j’écris mon article dans la voiture sur l’autoroute des vacances. Non, ce n’est pas moi qui conduis, en ce moment !

Du rêve de nomade…

On a décidé de se le faire enfin, ce week-end entre amis. Très vite, c’est devenu une semaine à la mer. J’y ai vu aussi l’opportunité de tester le nomadisme digital. Je rêve de liberté géographique, travailler où je veux, quand je veux. Être une vraie « digital nomad », comme sur Instagram. Après tout, si j’ai du Wi-Fi, je peux répondre à mes prospects, relever mes mails, entretenir mon blog, mes réseaux depuis n’importe où !

Puis, je me suis projetée au bord de la mer. Je me suis imaginée relever mes e-mails pendant que les copains prendraient le petit-déj. Ecrire un article dans l’après-midi… heu… pendant qu’on se balade ? Aïe ! Et je converserais avec mes prospects… pendant l’apéro ? Hum… Pfff ! Je le sens déjà moins, là… L’idée, c’est de passer du temps ensemble, de partager de bons moments, de renforcer nos liens. Je ne vais quand même pas m’isoler dans ces moments-là !

… à la réalité digitale

Mon idée de nomade digitale prend du plomb dans l’aile… du moins sous cette forme. Pas question de devenir esclave de mon ordi. De ne penser qu’à ça, en guettant le moment où les amis regardent ailleurs, pour vite regarder mon mail. En plus, il n’y a pas de Wi-Fi. Du moins, pas assez stable pour mettre en page un article sur WordPress, valider les commentaires,… Et si on y regarde de plus près, l’idée de cette escapade, c’était d’être ensemble, loin de tout. Partager des fous rires à l’épicerie, se faire gronder à la terrasse parce qu’on parle trop fort. se faire ensevelir sous le sable, parce qu’il y a trop de vent à la plage. Prendre le temps de jouer aux cartes et de se raconter nos enfances… On est loin du cliché montrant un portable au bord de la piscine, avec un immense cocktail posé juste à côté !

Chaque chose en son temps

On dirait une citation de ma grand-mère ! Bon, bon, même pas honte, j’assume. Il s’agit déjà de définir ses priorités. Les siennes, pas celles du voisin. Si tu pars, pourquoi tu le fais ? Pour vivre à un autre rythme, loin de la maison, tout en travaillant ? Partager du temps avec des personnes qui ne comptent pas travailler du tout pendant ce temps-là ? Pour vivre en nomade digital, il y a quelques points à respecter. Déjà, il faut que ce soit compatible avec le but de ton voyage. Et avec les activités que tu as prévues. Il faut aussi que ce soit OK avec les gens qui t’accompagnent. Il faudra te ménager des plages horaires, pendant lesquelles tu seras concentré sur ton business. Si tu as vraiment besoin d’un réseau, prévois un plan B. Cyber-café, terrasse avec Wi-Fi, espace de co-working,… Et si c’est plutôt le temps de déconnecter, fais-le vraiment. Nul n’est indispensable !

Reste curieux !

Vous pourriez également aimer

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

code