développe ton propre business en ligne, en partant de zéro

Le mois dernier, je t’ai annoncé que je relevais un défi TikTok. L’idée avait été lancée, de publier une astuce business par jour, pendant 30 jours. 30 vidéos. Alors que j’aime pas ça, la vidéo !

Première réaction : NON !

En entendant la proposition, les idées ont fusé dans ma tête. « La vidéo, je sais pas faire », « Je suis trop vieille pour TikTok », « Comment je vais trouver toutes ces idées ? », « Qu’est-ce que je vais leur dire ? », « Qui ça va intéresser ? », … STOP.

J’ai pris une grande respiration. J’ai bu un verre d’eau. (Le verre d’eau, c’est ma baguette magique. Ça m’oblige à prendre un temps de recul.

Respire !

C’était évident : c’était juste de la peur ! La peur de l’autre, la peur d’être jugé, la peur du qu’on dira-t-on, la peur d’être ridicule,…

Mais en fait, qu’est-ce que je risquais ? De faire sourire les gens, de les toucher, peut-être ? Pourquoi pas ? Et au pire, si vraiment ça devenait catastrophique, je pouvais toujours arrêter les publications, bloquer les commentaires désobligeants, voire même… annuler le compte.

Action !

Bon, bon, alors j’ai décidé de me lancer. Mais c’est pas si simple ! Le plus grand des voyages commence toujours par le premier pas. Alors, j’ai commencé à définir ma ligne directrice : est-ce qu’au moins, j’avais 30 astuces à partager ? J’ai commencé à faire une liste de 3, 5, 10 sujets. C’est venu très vite. J’étais rassurée : j’avais de la matière. En plus, pour chacun de ces sujets, j’avais déjà écrit un article sur mon blog. Donc, c’est des sujets que je connaissais. Je savais de quoi j’allais parler. Ça, c’est rassurant !

Ensuite, il fallait prendre des décisions au niveau de la forme. Je voulais quelque chose de simple, quelque chose qui me ressemble. Mais il fallait quand même avoir un style qui se dégage, ce qu’on appelle le branding. J’ai vite décidé de faire des vidéos toutes simples, avec le téléphone à bout de bras. Une police d’écriture facile à lire, toujours la même, en rose bien sûr. C’est ma couleur.

Pour me rassurer encore, j’ai pris un petit peu d’avance et j’ai tourné deux ou trois vidéos, avant de publier la première. Juste pour voir si ça allait, si j’allais m’en sortir, si j’étais capable de le faire.

Aïe ! Le défi en cache bien d’autres !

Le visionnage des premiers essais a été très compliqué. « C’est à ça que je ressemble ? », « C’est quoi cette voix? », « Ils sont vraiment comme ça, mes cheveux ? », « Et c’est quoi, cet accent ? » Pfff !

Comme on dit que « mieux vaut fait que parfait », j’ai décidé de pousser le bouchon un peu plus loin. Dans l’idéal, chaque vidéo ne serait filmée qu’une seule fois, du premier coup, sans montage, sans coupure, sans modifier quoi que ce soit, sans filtre, comme ça, au naturel, à l’arrache…

Évidemment, je cherche mes mots, je bredouille, je bafouille, je regarde en dehors du cadre, quelqu’un passe et me dérange, je me déconcentre…, C’était pas si simple, mais la plupart des vidéos ont été tournées d’une seule traite, du premier coup, sans retouche. C’est loin d’être esthétique, mais ça a un petit côté authentique et spontané. Au moins, ça me ressemble !

J’ai publié les premières vidéos, une par jour. J’ai découvert comment fonctionnait la mise en page de TikTok. Rien de très compliqué. Là, surprise : la Terre ne s’est pas arrêté de tourner. Le ciel ne m’est pas tombé sur la tête.

Surprise !

Enfin, presque une semaine après le début de ce défi, je trouvais que je m’en sortais pas trop mal, finalement. L’équipe de Ninjas, avec qui travaille depuis quelque temps, à… lancé un défi TikTok : publier une astuce TikTok par jour, pendant 30 jours, à propos d’un problème de santé, auquel on a une solution à apporter. Toujours le même thème, évidemment. J’ai su tout de suite que j’avais envie de parler du sommeil. Ça me parle tellement ! C’est la base de toute mon hygiène de vie. A mes yeux, c’est le besoin physiologique le plus important. Mais lancer un deuxième défi, quand je viens de commencer le premier, alors que je n’étais pas sûre d’arriver au bout, c’était compliqué !

Et puis, je me suis dit : « Finalement, qu’est-ce que je risque ? » « Au pire, si ça ne marche pas, je peux toujours effacer les commentaires, bloquer les haters, supprimer mon compte », et cetera, et cetera…

Je m’adapte au défi.

Alors là, je me suis lancée plus spontanément. Je n’ai pas commencé à lister toute une série de sujets. Pas la peine : je savais que je les avais. Je savais que je connaissais mon sujet. À ce moment-là, je n’ai pas tourné toute une série de vidéos à l’avance. Des séquences qu’il aurait fallu numéroter, organiser, pour ne pas les perdre. J’ai vraiment tourné chaque vidéo au fur et à mesure et finalement : oh, surprise, ça marche aussi ! ça fonctionne même mieux. Je pense que les gens sont quand même nettement plus nombreux à avoir des soucis du sommeil, qu’à vouloir se lancer dans un business sur Internet. Ce nouveau thème est plus porteur.

Défi relevé !

Alors, me voilà arrivée au bout de ce défi TikTok. 30 astuces en 30 jours. Une vidéo par jour, pour parler du business en ligne. Finalement, j’ai pris goût à la vidéo. C’est amusant à tourner. Le résultat ne me plaît toujours pas. Je ne suis pas à l’aise et ça se voit. Ça m’a bien fait sortir de ma zone de confort. Ça fait du bien. Le premier défi étant réussi, je n’abandonne pas pour autant. Chaque fois que j’ai une astuce business, finalement, je la poste aussi sur le compte TikTok. C’est un autre format, plus spontané, peut-être plus sympa. Je me sens plus en lien avec les gens qui me regardent. Et je m’amuse bien à relever le deuxième défi !

Résultat du défi

Si tu veux voir ce que ça donne, je te laisse regarder mes deux comptes TikTok. Le compte plutôt business et le compte plutôt santé, axé sur le sommeil. Tu verras, j’y ai mis chaque fois un petit bout de moi. C’est très spontané, imparfait, mais finalement, je crois que ça me plaît bien. Ça me ressemble.

En conclusion

Ce que j’ai pu apprendre dans cette aventure, c’est de sortir de ma zone de confort. Quand on a peur de faire quelque chose, parce que c’est nouveau, parce qu’on ne sait pas si on va réussir, parce qu’on a peur d’être ridicule et de perdre la face, le mieux, c’est de lister ce qu’on a à perdre, à le faire. Mais surtout, ce qu’on a à perdre, à ne pas le faire…

Ensuite, quand tu décides de passer à l’action, inutile de viser le sommet de l’Everest du premier coup. Commence par le premier pas. Le tout premier pas. Juste un à la fois et à chaque nouveau pas, tu peux évaluer si oui ou non, tu as envie de continuer.

Maintenant, toi aussi, si tu veux te lancer un défi, quel qu’il soit, même si c’est seulement un petit défi TikTok de 30 jours, lance-toi ! Jette-toi à l’eau et fais le premier pas. Tu verras, c’est « pas si pire » !

Vous pourriez également aimer

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

code