développe ton propre business en ligne, en partant de zéro

Santé

3 habitudes indispensables pour être zen au quotidien, sans se prendre la tête

Aujourd’hui, je te partage mes 3 habitudes pour être zen au quotidien. Avec cet article, j’initie un nouveau courant dans mon blog. Oh, bien sûr, je vais continuer mes articles sur l’e-business. Il me tient à cœur d’accompagner encore d’autres personnes, et les aider à créer leur propre entreprise, qui leur ressemble.

Sur ce chemin, il est important, à mes yeux, que chacun trouve sa voie. Que tu restes fidèle à toi-même. Mais comment savoir qui tu es, si tu es toujours stressé, bousculé, débordé ?

Apporter du calme dans ta vie, te recentrer, retrouver ta zénitude sont des étapes primordiales, pour y arriver.

Ici, maintenant, grâce à Olivier Roland, je commence cette nouvelle série d’articles. Il propose à des blogueurs de choisir 3 de leurs habitudes zen et de les réunir toutes au même endroit. Voici donc celles que je t’ai choisies. La dernière va t’étonner !

Cet article participe à l’événement “3 habitudes indispensables pour être zen au quotidien” du blog Habitudes Zen, D’Olivier Roland. J’apprécie beaucoup ce blog, que je consulte régulièrement. Il fourmille d’idées pour être (ou rester) zen. Mon article préféré est celui-ci.

Je marche pour être zen

Quoi de mieux, que le grand air et un peu d’exercice doux, pour se sentir bien ? Chaque fois que c’est possible, je joins l’utile à l’agréable. Je me déplace, autant que faire se peut, à vélo ou à pied. D’accord, il faut que les circonstances s’y prêtent. J’ai la chance d’habiter à 10 minutes à vélo de mon lieu de travail. Tous les matins, je rejoins donc le bord du lac et je longe la rive, pendant 10 minutes. J’ai le soleil dans le dos, j’évite les grands axes routiers et j’adore voir les pêcheurs à la ligne qui s’affairent.

En me déplaçant à pied ou à vélo, je profite d’une vie à un rythme agréable. Mon cœur, mes poumons bénéficient de cet exercice doux. Mon esprit profite de ce calme environnant. Et je commence ma journée de bonne humeur. J’ai réveillé mon corps en douceur, je me suis oxygénée et j’ai souri au moins 3 ou 4 fois, en croisant les gens de mon quartier.

Quand il s’agit de faire mes courses, je profite de faire le marché, à pied, avec mon petit caddie. Oui, oui, le descendant de celui de ta grand-mère ! Le trajet n’est plus un déplacement du point A au point B. Il fait partie du plaisir de rencontrer mes voisins, de participer à la vie de mon quartier. Entretenir de bonnes relations, voilà une autre façon de se sentir plus zen au quotidien…

Je fais mon lit, pour être détendue

Dans ma routine du matin, il y a quelques incontournables : respirer à la fenêtre, m’hydrater, me laver, me nourrir, … rien de très original !

Certains matins sont plus fluides que d’autres, c’est la vie. Les jours où c’est un peu plus chaotique, je m’en tiens à l’essentiel. Mais jamais, au grand jamais, je ne pars sans faire mon lit.

Non, non, je ne suis pas une férue du ménage. Je ne ressemble pas à Brie Van De Kamp ! Mais j’ai remarqué que tout ce que je laisse en suspens va continuer à me trotter dans la tête, jusqu’à ce que ce soit fait. Aérer, puis faire mon lit chaque matin ne me prend pas beaucoup de temps. Par contre, cela me permet de partir zen, l’esprit serein. Et j’adore le coup d’œil dans ma chambre, quand je rentre. C’est comme si j’étais attendue par quelqu’un qui aurait pris soin de moi…

Non seulement faire mon lit le matin me rend plus zen, mais cela m’allège l’esprit, en allégeant ma To Do List. Et si la journée était plus chargée que prévu, voir mon intérieur en ordre, quand je rentre, me redonne immédiatement le sourire.

Je tricote pour être zen

Si, si, tu as bien lu ! J’ai un travail salarié qui m’occupe toute la journée, je développe mon business sur internet, et comme tout le monde, j’ai une famille, des amis, … Des journées bien remplies !

Depuis quelques années, j’ai découvert l’art de la lenteur. Certaines tâches sont plus importantes que leur résultat. J’ai appris à faire beaucoup de choses par moi-même. Ça a commencé à la cuisine, comme pour toi, peut-être.

Puis, je me suis mise à la couture. J’ai aimé découvrir de nouvelles techniques, jouer avec les matières, les volumes. Petit à petit, j’en suis venue à ne porter que les vêtements que je couds. On n’est jamais mieux servi que par soi-même.

Mais j’ai vraiment compris ce que veut dire « être zen », quand j’ai commencé à tricoter. J’avais appris à l’école (en fait, c’est mon facteur, Monsieur Bonzon, qui m’a appris, mais c’est une autre histoire). À l’époque, c’était surtout beaucoup d’efforts, pour peu de résultats. Le tricot, c’est très lent !

Là, en choisissant des laines naturelles, des modèles qui m’inspiraient, j’ai découvert le plaisir de la création. Tu pars d’un écheveau informe et tu finis avec le gilet de tes rêves !

Pourtant, le véritable intérêt du tricot réside ailleurs. C’est mon médecin qui me l’a expliqué. En répétant un petit geste, en exécutant les mailles une après l’autre, c’est un rythme fluide qui s’installe. Le mouvement répété, le cliquetis régulier des aiguilles instaurent une sorte de méditation. Et c’est ça qui m’apaise.

Zen au quotidien

Quand je parle aux gens de zénitude, je vois bien qu’ils se méfient. C’est peut-être ton cas ? Tu te dis que c’est trop compliqué, qu’il faut s’inscrire à un cours de yoga, changer d’alimentation, révolutionner ta déco, … Pourquoi se prendre la tête ?

Si tu cherches bien, tout dépend de ta manière de faire les choses. De ce que tu ressens, quand tu les fais. Tu as sûrement déjà des habitudes qui peuvent te rendre plus zen. Sans avoir à forcer quoi que ce soit. Reste simple. Et si tu dois « vite faire ta méditation », c’est probablement qu’il te faut d’autres habitudes, pour rester zen au quotidien !

Reste curieux !

Vous pourriez également aimer

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!